Elon Musk

Elon Musk, sûrement l’entrepreneur le plus visionnaire de ces dernières années.

De la conquête de l’espace, à la création de voitures électriques autonomes, en passant par des implants cérébraux pour augmenter les capacités cérébrales humaines, Elon Musk multiplie les projets futuristes et ne s’impose aucune limite.

Avec une fortune aujourd’hui estimée à environ 150 milliards de dollars, il possède les moyens de ses ambitions et fera très probablement partie de ces hommes qui marqueront l’humanité.

Sa personnalité est à l’image de ses projets : il ne laisse personne indifférent. Qu’on l’aime ou le déteste, l’histoire de cet entrepreneur est pour le moins inspirante.

Enfance chaotique

Ambitieux, riche et provocateur, Elon Musk incarne parfaitement la représentation qu’on se fait des États-Unis.

Pourtant, c’est à Pretoria en Afrique du Sud qu’il nait en 1971. Il y vivra 17 ans avant de partir s’exiler au Canada. Malheureusement, il ne gardera pas un très bon souvenir de sa vie en Afrique. Entre harcèlements scolaires, relation toxique avec son père et l’apartheid qui faisait rage à cette époque, Elon Musk a vécu une enfance et adolescence chaotique.

Un enfant introverti

C’est à 10 ans qu’Elon Musk obtient son tout premier ordinateur. Il apprend très vite à s’en servir au point où deux ans plus tard il développe un jeu vidéo qu’il revendra pour 500 dollars.

Oui, à 12 ans seulement Elon Musk avait déjà mis un petit pied dans l’entrepreneuriat.

Très tôt, Elon se met à lire énormément. Son frère dira qu’il lisait 2 livres par jours sur des thématiques très variées comme la philosophie, la programmation, le business, l’ingénierie ou encore la religion.

Sauf que voilà. Être geek et aimer lire n’a jamais rendu un enfant populaire à l’école. Alors rapidement Elon devient le souffre-douleur de ses camarades. Le harcèlement va assez loin puisqu’il finira à l’hôpital après avoir été jeté du haut des escaliers de son école.

Il se servira de cet événement douloureux pour devenir plus fort, et dans tous les sens du terme. Il s’inscrira à salle de sport et apprendra les arts martiaux. En prenant de la masse et en grandissant, il finira par rendre les coups aux brutes qui le harcelaient.

On finira par le laisser tranquille et Elon ne perdra pas sa curiosité et son goût pour apprendre. Progressivement ses centres d’intérêt tournent principalement autour de trois thématiques que sont : l’espace, l’énergie renouvelable et internet.

Un père toxique

Quand il n’était encore qu’un enfant, les parents d’Elon décidèrent de divorcer.

À cette époque, Elon Musk n’a pas la lucidité suffisante pour voir réellement qui est son père. Tout ce qu’il voit c’est que son père est seul, alors il décide de partir vivre chez lui.

Malheureusement, ce n’est qu’une fois là-bas qu’il réalisera qu’habiter avec son père était une erreur puisque rapidement son père se mis à la battre et à le persécuter.

Aujourd’hui, Elon Musk considère son père comme le mal incarné. Parmi toutes les atrocités qu’il a pu commettre, on peut parler du jour où il a tué trois hommes qui ont tenté de pénétrer chez lui à Johannesburg. Ou encore le jour où il a fait un enfant à la fille d’une de ses ex-femmes qui avait à ce moment 40 ans de moins que lui.

De quoi faire grincer des dents Elon Musk quand certains le traitent de fils à papa.

Décollage entrepreneurial

Pour s’éloigner de son père, et parce qu’il savait pertinemment que l’Afrique du Sud ne pourrait pas être à la hauteur de son ambition, il décide de partir au Canada à l’âge de 17 ans.

Il y passe seulement 2 ans avant d’intégrer l’université de Pennsylvanie aux États-Unis.

Là-bas, il obtient deux bachelors : un premier en économie, et un autre en physique. Il parvient même à intégrer la prestigieuse école de Stanford. Qu’il décidera finalement de quitter au bout de deux jours.

La raison ? L’appel à l’aventure.

Le premier succès

Avant d’intégrer Stanford, Elon Musk venait de faire un stage d’été sur une terre très fertile à l’entrepreneuriat : la Silicon Valley. Là-bas il s’imprègne d’une nouvelle culture, celle du business. C’est d’ailleurs là-bas qu’il aura sa toute première idée d’entreprise : Zip2.

Donc c’est à seulement 24 ans qu’Elon Musk décide de fonder avec l’aide de son frère sa toute première entreprise. Cette entreprise, Zip2, était la version numérique des pages jaunes.

En 1995, internet n’est pas ce qu’il est aujourd’hui. Elon et son frère ont donc eu beaucoup de mal à convaincre les commerces que Zip2 était une opportunité pour elles.

Pendant trois mois, les deux frères n’avaient pas d’appartement et vivaient dans leur bureau. Ils n’avaient pas non plus de quoi payer un deuxième ordinateur, alors ils se débrouillaient pour coder la nuit et laisser le site en ligne le jour.

Un an après la création de cette entreprise, un homme d’affaires décide d’y investir à hauteur de 3 millions de dollars. Il ne leur aura fallu alors que cinq ans pour revendre cette entreprise pour 307$ millions.

Résultat : l’investisseur multiplie son investissement par 20, Elon empoche 22 millions et son frère 15 millions.

À seulement 28 ans, Elon Musk devient donc déjà multimillionnaire.

Prise de risque

Avec ses 22 millions de dollars en poche, Elon Musk aurait pu décider de s’arrêter de travailler et vivre confortablement jusqu’à la fin de ses jours.

Mais ce n’est évidemment pas ce qu’il choisit. Bien au contraire.

Il décide de prendre un gros risque : réinvestir une grande partie de son argent pour fonder une banque en ligne qui se nommera X.com.

Il faut bien comprendre que ce n’était à l’époque que les débuts d’internet. La plupart des gens n’avaient déjà pas confiance dans le fait d’acheter un livre sur internet, donc penser que des personnes seraient prêtes à stocker leur argent sur un site était très osé et avant-gardiste. Mais comme Elon Musk y croyait dur comme fer, il décida de s’entourer de personnes très réputées de la Silicon Valley pour l’aider dans ce projet ambitieux.

Malheureusement la forte personnalité d’Elon Musk créa rapidement des tensions au sein de l’entreprise.

À tel point qu’un jour, quand Elon Musk était en lune de miel avec sa femme, le conseil d’administration de l’entreprise en profita pour reléguer Elon Musk au poste de simple conseiller.

Il n’était plus CEO, mais restait actionnaire majoritaire de l’entreprise.

Un an après la création de X.com, l’entreprise fusionne avec son plus gros concurrent de l’époque : Confinity. Et suite à cette fameuse fusion, l’entreprise changea alors de nom.

Elle prit le nom d’un des produits que Confinity avait développé : PayPal.

En 2002 PayPal est racheté par le géant eBay pour une somme colossale de 1,5 milliard de dollars. Une nouvelle fois, la prise de risque d’Elon Musk s’est avérée payante puisqu’il repart avec un pactole de 160$ millions.

Vrai décollage

Quand on a eu 22$ millions à 28 ans et qu’on a préféré l’aventure plutôt que la sécurité, qu’est-ce qu’on fait quand on en a cette fois-ci 160$ de millions ?

Et bien on refait la même chose.

Elon Musk a maintenant 30 ans. Un âge important qui lui fait réfléchir au sens de sa vie, à ce qu’il a envie de faire. C’est cette année-là qu’il décide que c’est le moment pour lui de revenir à ses premiers amours. À ce qui le passionnait étant enfant : l’espace.

Ambition sans limite

Si créer une banque en ligne au début d’internet était un projet risqué, ce qu’il s’apprête à faire est tout simplement fou.

Elon Musk a une vision : celle de développer une vie multiplanétaire et de coloniser Mars.

C’est donc en 2002 qu’il décide d’investir 100$ millions dans une des plus ambitieuses entreprises jamais créées : SpaceX.

Mais il ne s’arrête pas là.

Un an après il réinvestit de nouveau une somme colossale d’un montant de 75$ millions dans ce qui deviendra une des plus grandes marques de voiture au monde : Tesla.

Et comme si ce n’était pas suffisant, il réinvestira également 10$ millions dans l’entreprise de ses cousins : SolarCity.

Partir à la conquête de l’espace, devenir la marque de voiture électrique numéro une et être le plus gros fabricant de panneaux solaires des États-Unis. Voilà le nouveau challenge d’Elon Musk.

Retour sur Terre

Six ans plus tard, les rêves de grandeurs d’Elon Musk tournent au cauchemar.

SpaceX vient de rater pour la troisième fois l’envoi d’une de ses fusées, Tesla est au bord de la faillite et Elon est en plein divorce.

Dans les médias, on commence à parler de lui comme un loser avec des rêves trop grands pour lui.

Elon Musk a eu à ce moment-là un choix très difficile. Recentrer tous ses efforts sur une seule entreprise tout en sachant que l’autre allait mourir ou alors continuer avec SpaceX et Tesla et donc prendra le risque de perdre les deux.

Il dira plus tard qu’il voyait ses entreprises comme ses enfants et qu’il était impossible pour lui d’en sacrifier une. C’est donc la deuxième option qu’il choisira.

Très peu de temps après, la NASA signa un gigantesque contrat de 1.6$ milliards avec SpaceX pour qu’elle devienne fournisseuse de l’ISS. Ce qui donne un peu d’air à Elon et lui permet de réinjecter de l’argent dans Tesla.

SpaceX devient en 2020 la première organisation privée à envoyer des astronautes dans l’espace et Tesla est aujourd’hui estimée à environ 750 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Fermer
Se connecter
Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.



Devise